Mot de la présidente

 

Ingénieur en Génie de l’Environnement, sciences et technologies, catastrophe environnement et santé publique, territoire environnement et santé. Sept années d’expériences en gestion, gouvernance et éducation environnementale, Changements climatiques, Energies renouvelables, Eau et Assainissement. Quatre années d’expérience en Communication environnementale pour le changement de mentalités, de comportements et l’influence des politiques en faveurs de l’environnement à travers un Magazine télévisé nommé « ALTERNATIVE ».
Mon amour pour ce que le Créateur nous a donné de plus beau pour la vie, la « NATURE » m’a beaucoup inspiré et a donné naissance à l’Association Afrique’ERE que je préside, qui, grâce à Dieu, a réussi à s’insérer dans le monde de la société civile burkinabè et régionale. Afrique’ERE est membre fondateur du Réseau d’appui aux Initiatives Locales de Préservation de l’Environnement (AILP-Environnement), un réseau inspiré par le Fonds pour l’Environnement Mondial (FEM) dans chacun de ses pays d’intervention. L’Association est aussi membre de la Convergence Globale des Luttes pour la Terre et l’Eau en Afrique de l’Ouest (CGLTE-AO).
Au Burkina Faso comme dans plusieurs autres pays de la sous-région et du monde, l’environnement urbain, périurbain et rural est de plus en plus affecté par les pollutions de l’air, des eaux, et des sols, résultant entre autres, d’une mauvaise gestion des déchets divers et autres substances toxiques et dangereuses, des mauvaises habitudes de vie dues parfois à l’ignorance des populations et à la pauvreté. A cela s’ajoutent les problèmes liés à la perte de la biodiversité et aux changements climatiques tels que l’insécurité alimentaire, les inondations, les vents violents, les sécheresses, les feux de brousses, la fonte des glaces, le réchauffement climatique, le froid extrême, et autres phénomènes nouveaux. Malheureusement, certains politiques de développement toujours « trop capitalistes » entravent le processus de développement durable amorcé à l’échelle mondiale. Pourtant, il est clair que les prochaines guerres se feront autour des ressources naturelles qui s’épuisent au fur et à mesure et que la survie de l’espèce humaine sur la planète terre est menacée.
La responsabilité de chacun de nous, individuellement ou collectivement est donc engagée.
Où que vous soyez, qui que vous êtes, je vous invite à poser la toute petite action possible, pratique ou décisionnelle en faveur de l’environnement et ainsi, nous sauveront des vies et notre planète.

MOT DE LA PRESIDENTE

Ingénieur en Génie de l’Environnement, sciences et technologies, catastrophe environnement et santé publique, territoire environnement et santé. Sept années d’expériences en gestion, gouvernance et éducation environnementale, Changements climatiques, Energies renouvelables, Eau et Assainissement. Lire la suite

SPOTS DE SENSIBILISATION


SPOTS PUBLICITAIRES

ARTICLES RECENTS